Punchline PLK : Les meilleures phrases de Mental et Polak

punchline-plk

Si tu cherches la meilleure punchline de PLK, elle se trouve sûrement sur cette page. En effet, tu trouveras ses meilleures citations triées par album :

Punchline PLK : Mental

meilleure phrase mental

Intr100000 : Ta meuf a mis l’cadenas sur Insta’, j’crois qu’j’ai fais sauter la serrure

Un peu de haine :  Ils te souhaitent le mal pour leur faire du bien, qu’est-ce qu’tu veux qu’j’te dise ? C’est comme des chiens
Ils font des bêtises mais quand maître revient, ils pleurent à la niche et font genre qu’t’aimes bien

Arai :  Cette année, y a une partie d’moi-même qui s’est éteinte
Mais comme dirait un collègue de travail : “Tout ça, c’est l’destin”

Hola : Avant, j’avais confiance en elle, maintenant, j’ai confiance en moi

Nana :  On a tous un cœur sous le pare-balles, si tu tires dedans, tu pourras pas m’rater

Meilleur cauchemar :  La nuit, j’te vois, la nuit, j’te sens, la nuit, j’te comprends
Mais dès l’réveil, j’ai l’impression d’avoir perdu mon temps

Meilleur cauchemar :  J’avais l’pied sur l’accélérateur, t’as tiré l’frein à main
On fonce droit dans l’mur, mayday, y a eu trop d’baratin

Tout recommencerLes doutes deviennent d’la haine, ouais, c’est dangereux tellement on s’aime

Corazon :  Y a encore une pute qui veut niquer, encore un son qui va leaker
Dans leur équipe, y a aucun principe comme candidat d’télé-réalité

Le POn est des mecs busy complètement baisés, viens au quartier, on est bézeftellement on s’aime

Ma générationLe soir, j’cogite, j’ai des flashbacks, j’pense aux frérots partis
Du coup, j’ai l’mort, sa race la pute, sur le périph’, j’tartine

Ma générationEt l’OPJ se mord les doigts, il a sorti les couverts mais personne veut s’mettre à table

MentalEt la mental’, ça ferme des portes mais au moins, t’es fier de toi

ProblèmesJ’ai grandi dans l’doute, dans la rue, pas sur Twitter
Dans les endroits sombres, j’ai fait passeur et buteur

CarteloJ’préfère un fils qui vend d’la drogue plutôt qu’un camé

RS3Pour un billet couleur pistache, j’ai mis des mecs en sueur et d’autres mecs en sang

TTOuais, j’suis fonce-dé dans le TT avec le poto, ça voit flou
J’appuie, l’aiguille monte, le moteur chante comme Selah Sue

Temps perduPour m’endormir, j’compte les voitures de condé, les ambulances, les camions de pompier

plk mental

Article à lire :

Punchline PLK : Polak

citations polak

Intro : Vendrais-tu trois cents CDs s’ton rap était super lourd ?
Faut réfléchir avant d’parler, garder tes ambitions pour toi

Le sel :  Y’a que deux places dans le féfé, quand tu perces, t’as moins d’amis

Le sel :  Le quartier, c’est fade, l’argent rajoutera l’sel

Waow : Tu veux vraiment réussir ? Faut y aller, on veut devenir boss, fuck être salarié

Séparer :  J’habite un quartier d’esquimaux, tous capuchés sur plaque d’égout

Séparer :  Rien de plus troublant que l’regard d’une mère, rien de plus vide que l’regard d’un mort

250 :  Et j’passe partout, c’est moi qui ai les clés

IdioteDu mal à faire confiance en la race humaine
J’aurais dû t’en parler mais j’ai pas su l’faire
Me renfermer dans l’silence, c’est mon seul repère

Bunkoeur :  Devant mon cœur, y’a un guerrier qui brandit les armes
Des flingues, des lames, des cris, des larmes, mon cerveau crie, mon corps reste calme

Monégasque:  Grandi au près des loups, mental de chien d’la casse

HierBig up à tous les frères qui tournent au shtar comme des toupies Beyblade

Ils nous comprennent pasTon cœur est scellé, ça tombe bien : j’suis serrurier

Enfant du hallPas besoin de love, juste besoin de lovés ; riches deviennent mes pauvres, rajoute du champagne dans leur rosé

Enfant du hall :  Comment t’as réussi à pas tomber ? Ici, les jugements pleuvent, faut canoë pour pas plonger

HiverÇa fait plus de 10 piges que j’frotte des prods
Tu parles dans l’vide comme prof d’école, hey

DingueJ’me sens mal dans l’émission, ça m’rappelle l’OPJ et ses questions, hé

Émotif :  J’ressemble vraiment au daron : froid et dur comme un vrai glaçon
J’peux t’siroter comme un thé glacé mais seulement si t’es fraîche

En savoir plus sur ce rappeur

PLK, de son vrai nom Matthieu Pruski, est né le 15 avril 1997 à Paris.

Il entame sa carrière de rappeur au sein du groupe « Panama Bende ». Après quelques années, les membres du groupe décident de débuter une carrière solo.

PLK enchaînent donc les freestyles seul au micro. Ensuite viennent ses premiers projets : son ep « Dedans » puis sa mixtape « Ténébreux ». Grâce à cette dernière, sa notoriété commence à décoller.

Mais c’est surtout avec l’album « Polak » qu’il rencontre un grand succès. Il réalise plus de 12 000 ventes en seulement une semaine. Un très beau score pour un premier album studio.

Un an plus tard, sa mixtape « Mental » rencontre également un grand succès.

Tout au long de ses projets, il conserve sa qualité d’écriture. Il écrit donc de très bonnes phrases dans ses morceaux.

Si tu souhaites qu’on ajoute une punchline de PLK, n’hésite pas à nous le dire en commentaire.

Enzo

Merci d'avoir lu l'article ! N'hésite pas à commenter ou à partager !

Laisser un commentaire